Chronique du joueur itinérant - Livré à moi-même sur Albion Online

Actuellement en bêta fermée, le MMORPG sandbox Albion Online fait preuve d'un certain dépouillement quitte à déstabiliser ses aventuriers. En attendant le lancement, je me contente de tâtonner le terrain avant de rejoindre une guilde.

Quatre touches -- pas plus -- de personnalisation de mon avatar virtuel et je me lance dans l'aventure intitulée Albion Online. Fraîchement débarqué sur ces nouvelles terres dans des sous-vêtements de mon choix, je rentre immédiatement dans la peau de mon personnage, un péon qui va couper du bois et compter fleurette. Première exclamation de ma part, il manque le fameux point pour désigner mon objectif sur la carte. Je comprends rapidement que mes habitudes vont devoir changer, plutôt une bonne nouvelle quand on est en quête comme moi d'un nouveau souffle vidéo ludique.

Le premier pas

Sans aucune fioriture, une phrase en bas de mon écran me désigne le but de la vie. Il s'agit de trouver un lapin et lui montrer qui est le plus fort. Une fois le coup de grâce donné, je m'agenouille à ses côtés dans un certain recueillement. Ma main tâtonne ma jambe à la recherche d'un outil, un couteau pour éplucher l'animal et recueillir son pelage. Je ne suis pas une menace uniquement pour les animaux et il est temps de lorgner vers un gros caillou, un autre objectif. Un solide coup de marteau va fragmenter l'ensemble, suffisamment pour le rentrer dans ma besace. De même pour l'arbre qui me regardait de haut, avant de s'abaisser de tout son long sous mes coups de hache. Le mystère récurrent de la contenance de mes poches aura néanmoins une certaine limite, un pourcentage décidant qu'une surcharge pondérale m'empêche d'avancer à mon rythme, voire m'obligeant au surplace.

Les ressources glanées au fil de mes actions m'ont permis de constituer les bases de l'équipement d'un aventurier virtuel, juste avant de rejoindre au bout de la première carte un rassemblement de quelques maisonnées. Un immense coffre trône au milieu de la place. Je peux ainsi vider mes poches et poursuivre ma quête d'un destin encore à étayer. Ce village sera le point de départ de mes prochaines aventures, pour vivre une expérience me permettant de gagner en renommée dans ces terres de conquête.

L'expérience d'Albion Online

Je rentre alors au coeur de l'expérience d'Albion Online, sans niveau mais des paliers à franchir à force de répéter des actions. L'apprentissage passe en effet par la répétition, de la confection d'une pièce d'armure au fracassage de crâne au moyen d'une masse. Je vais donc devoir orienter mes actions en fonction de mes ambitions dans ce bas monde, définir mon rôle et trouver ma place. J'oublie l'idée d'être tenu par la main pour assurer ma progression, aucune flèche à l'horizon pour sauver le monde, absolument rien si ce n'est le décompte méthodique de mes actions. Et même lorsque je trouve enfin une quête, aucun renseignement ne viendra me préciser vers quelle direction partir.

Il me faudra questionner chaque artisan pour découvrir ce qu'il propose. Dans la nature, je vais devoir trouver parmi les arbres quel est le châtaignier et le bouleau. Facile sur ce coup, une autre paire de manche quand il s'agira de distinguer des cailloux. Le survol de l'élément ne suffira pas, et il faudra bien se pencher sur la question -- en cliquant dessus -- pour vérifier son hypothèse. Albion Online est en fait un bac à sable où l'on vous livre la pelle et le seau sans mode d'emploi. La carte ne fait que définir les contours de la zone, sans détailler son contenu. Et là, je réalise à quel point cela fait du bien d'être livré à moi-même, un véritable rafraîchissement vidéo ludique.

Albion Online ne dispose pas d'artifices pour éblouir ses joueurs, juste un MMORPG réduit à sa plus simple expression. Simple péon fondu dans la masse, je coupe mes arbres à la chaîne en espérant des jours meilleurs. Je me constitue un équipement de débutant pour mieux taper sur les loups et hérétiques fourmillant dans la forêt. Je taille ainsi la route jusqu'au donjon dans un coin de la carte, pour l'instant une promenade de santé. On me propose de tuer des hérétiques pour gagner en réputation, afin de décrocher plus tard des contrats plus juteux. Les monstres rencontrés deviennent plus puissants, incitation à relever le niveau de mon équipement. Je viens d'entrer dans la boucle infernale d'Albion Online, une progression par palier qui me destine aux tiers supérieurs.

Conclusion

Ce n'est que le début d'une aventure, bien loin des magnifiques devantures qui se révèlent vide de sens. Albion Online part pourtant du bon pied, en me laissant faire. Liberté et insouciance sont les deux premiers mots qui me viennent à l'esprit pour qualifier cette introduction. Mais une fois que j'aurai trouvé ma voie et que je déciderai de m'installer sur ses terres, je vérifierai si Albion Online dispose des arguments pour me retenir. J'ai bien conscience que l'essentiel se jouera plus tard. En attendant, je me contente de vaquer en effleurant la roue de ma destinée sur un véritable MMORPG.

Réactions (11)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Albion Online ?

8 aiment, 7 pas.
Note moyenne : (16 évaluations | 0 critique)
5,2 / 10 - Moyen

29 joliens y jouent, 31 y ont joué.